1.
Castaluna
20€ de réduction dès 99€ d'achats : code MAGTA
du 42 au 64
Go
2.
BlanchePorte
-25% de réduction dès 29€ d'achats : code 322601
du 36 au 62
Go
3.
Kiabi
Livraison gratuite en relai dès 15 €
du 38 au 60
Go
Comparez les boutiques grande taille pour femmes
1.
Castaluna
20€ de réduction dès 99€ d'achats : code MAGTA
du 46 au 56
Go
2.
BlanchePorte
-40% sur votre 2ème article : code 321603
du 36 au 74
Go
3.
Kiabi
Livraison gratuite en relai dès 15 €
du 52 au 66
Go
Comparez les boutiques grande taille pour hommes

Des blogueuses en guerre contre les standards de beauté

Par Marie, le 16-05-2014 dans Santé et surpoids

Une nouvelle vidéo fait le buzz (ou le ramdam pour les amoureux de la langue de Molière) sur internet. Il s’agit de 3 blogueuses réputées qui chantent un tube de Beyonce afin de dénoncer les standards de beauté.

Tous les corps sont parfaits selon elles

Ces 3 blogueuses renommées se nomment GabiFresh, Nadia et Tess Munster. Elles sont récemment tourner un clip où elles reprennent la chanson « Flawless » de Beyonce (Madame Jay-Z). Selon elles, le titre devrait être « Every Body Is Flawless », à savoir « Tous les corps sont parfaits ».

A la base, cette chanson composée par Ngozi Adichie évoque le fait que les femmes doivent se faire toutes petites face aux hommes. La compétition entre les femmes est aussi évoquée, tout comme l’importance du mariage. Cette diatribe est à la fois féministe et engagée.

Selon les 3 blogueuses qui sont également des fans de Beyonce, il était évident de devoir réaliser une reprise afin de montrer que les femmes sont en effet nullement en compétition (les paroles de Flawless sont ironiques). Au fil des paroles, les blogueuses évoquent sans détour le diktat des standards de la mode, d’où la phrase  « Nul besoin d’avoir une certaine taille pour clamer sa perfection ».

Un traitement différent selon son aspect physique

Très clairement, ces blogueuses « grandes tailles » indiquent qu’elles se sentent souvent traitées différemment, que ce soit par les médias, les marques et les autres membres de la blogosphère. Elles en profitent pour indiquer qu’elles reçoivent régulièrement des courriels « peu encourageants » pour ne pas écrire « très méchants ».

Une fois de plus et sans sombrer dans la victimisation pure, une frange non négligeable de la population n’a pas encore intégré que les différentes de silhouettes sont secondaires. De plus, grâce/A cause du web, les internautes profitent de l’anonymat pour insulter les personnes rondes. Espérons que grâce à des artistes comme Beyonce, l’état d’esprit général changera à ce sujet…

Commentez cet article !

Article précedent :

Article suivant :